Image
Image
Image
Vous avez décidé d’investir dans un logement ; résidence principale, secondaire ou investissement locatif. Que vous optiez pour une construction, une rénovation ou de l’ancien, il existe un point essentiel à la réalisation de votre projet : son financement.
Il existe plusieurs dizaines d’établissements prêteurs. Si vous avez le temps, de l’essence et les compétences nécessaires ; prenez votre téléphone, convenez d’un rendez-vous un samedi matin dans quinze jours, prenez votre voiture et croisez les doigts pour que la personne en face de vous ait les compétences nécessaires à l’étude de votre dossier (en banque on ne monte pas un prêt immobilier tous les jours).
Autre solution très efficace, demandez à un courtier en prêt de faire ce travail pour vous. Grace à lui vous aurez un éventail complet des propositions bancaires en un seul rendez-vous. Son expertise et sa connaissance du marché lui permettront de vous informer sur la faisabilité de votre projet, de connaitre votre capacité d’emprunt et enfin d’obtenir les meilleures conditions possibles.
Aujourd’hui, il est possible d’acheter sans injecter de fonds propres dans son projet, cependant, il est certain qu’un achat avec un apport sera en règle générale mieux reçu par les banques. Celles-ci estimeront quel risque elles prendront à vous prêter de l’argent en fonction de plusieurs critères : salaires, charges, apport, épargne, endettement, profil client…
Il est important d’étudier les différents coûts lors de la souscription d’un prêt immobilier : taux d’intérêt, frais de dossier, frais de garantie, remboursement anticipé, assurances… il n’est pas simple d’analyser toutes ces données ; le courtier vous permettra non seulement de les analyser mais aussi de les négocier. Afin d’optimiser vos chances d’obtenir votre prêt, le courtier sera en charge de défendre votre dossier auprès des différents établissements bancaires. Par conséquent, vous serez amené à lui communiquer un maximum d’informations : votre activité professionnelle, votre salaire, celui de votre conjoint, votre employeur, votre carrière, vos enfants, vos crédits en cours, votre habitude de gérer votre budget, et la capacité d’épargne que vous pouvez dégager pour rembourser le prêt.
Deux choses sont obligatoires lors de la souscription d’un prêt immobilier : la garantie et l’assurance emprunteur. La garantie protège la banque en cas de non remboursement de votre part ; il en existe deux types : la caution ou l’hypothèque.
L’assurance emprunteur, point important dans une négociation. Le banquier vous proposera l’assurance de la banque. Il faut savoir qu’aujourd’hui il n’est pas obligatoire d’adhérer à celle-ci, et qu’il est important de comparer l’assurance au même titre que le prêt en lui-même. Les tarifs peuvent varier du simple au double, et les garanties ne sont pas forcément les mêmes, il est donc difficile de s’y retrouver à moins d’être un expert (forfaitaire, indemnitaire, exclusions, conditions d’hospitalisation, dos et psy…). Laissez-vous conseiller par votre courtier ; il vous aidera à comparer et à faire le choix le plus judicieux pour vous.
Etant installé en tant que courtier depuis 5 ans, l’expérience que je me suis forgée me permet d’allier expertise, rigueur et simplicité. Les communes sur les lesquelles je rayonne sont : Bouguenais, La Montagne, Saint-Jean-De-Boiseau, Le Pellerin, Vue, Brains, Bouaye, Port-Saint-père, Sainte-Pazanne, Saint-Léger-Lès-Vignes, Saint-Lumine-De-Coutais, Machecoul.
Votre projet, c’est le mien.
Image